Les services de garde

Aujourd’hui, 73% des femmes ayant des enfants âgés de 0 à 6 ans ont un emploi rémunéré. Des services de garde de qualité à prix abordable sont nécessaires pour que les femmes puissent accéder en toute égalité au marché du travail, aux études et à la formation professionnelle. Il ne faut pas demander aux femmes d’assumer la responsabilité des soins aux jeunes enfants au prix de leur autonomie financière.

En quoi les services de garde sont importants pour l’égalité des femmes

Près du tiers des femmes qui travaillent à temps partiel ont cité leurs responsabilités de soins aux enfants comme raison de ne travailler qu’à temps partiel. La période durant laquelle les mères n’ont pas d’emploi rémunéré parce qu’elles prennent soin de jeunes enfants entraîne une diminution des gains à vie de celles-ci. On estime que cette diminution peut être de l’ordre de 57% des gains à vie des femmes n’ayant pas eu d’enfants.

Une bonne politique de services de garde contribue à réduire la période pendant laquelle les femmes délaissent le travail à temps plein. En même temps, elle reconnaît la valeur des soins dispensés par les femmes aux jeunes enfants, soins qui ont traditionnellement été fournis sans aucune rémunération.

Le financement des services de garde

À titre de membre de la Coalition pour l’égalité des femmes, l’ANFD a soumis un mémoire au sujet du budget fédéral de 2005 au Comité des finances. Dans ce mémoire, l’ANFD a voulu faire la démonstration que le gouvernement fédéral dispose de suffisamment de ressources pour mettre sur pied un Programme national de services de garde. Voir les pages 18-19.

Link To Print Friendly Version

En 2006, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, l’ANFD a exhorté le Premier Ministre Harper de maintenir et de renouveler les accords de financement des services de garde à l’enfance conclus en 2005 avec les provinces.