Ateliers au Forum Le droit a besoin du féminisme car à Halifax

le 23 février 2019

Vingt-sept étudiantes en droit ont suivi les deux ateliers de renforcement des compétences offerts par l’ANFD lors du 3e Forum national de « Le droit a besoin du féminisme car».

Le premier atelier avait été conçu pour donner à des étudiantes féministes en droit la confiance et les outils nécessaires pour apporter leur expertise au discours public sur les enjeux de réforme juridique féministe. Les participantes ont reçu une formation axée sur les compétences et un soutien pratique pour renforcer leurs capacités à rédiger des commentaires écrits convaincants et concis pour les pages d’opinion des journaux et les sites en ligne sur des questions de droits à l’égalité, en mettant l’accent sur le droit à l’avortement au Canada, l’attestation du programme Emplois d’été Canada et l’obligation légale du gouvernement de protéger et de promouvoir les droits des femmes à l’égalité.

Le deuxième atelier portait sur la manière d’utiliser les médias sociaux pour le plaidoyer et l’activisme féministes. L’atelier était animé par Paula Ethans — une jeune féministe récemment diplômée de l’École de droit qui avait suivi le cours de réforme féministe du droit de l’Université d’Ottawa en 2018.

Atelier sur la réforme féministe du droit à Vancouver

le 22 mai 2019

Cet atelier d’introduction à la réforme féministe du droit s’est tenu dans les bureaux de la Law Foundation of British Columbia. La séance du matin de cet atelier, une introduction à la réforme féministe du droit, était animée par Suki Beavers, Rachel Kohut et Pam Cross.1Suki Beavers et Rachel Kohut sont personnel du projet de l’ANFD. Pam Cross est une partenaire du projet de l’ANFD et membre du conseil consultatif du projet. La séance de l’après-midi, qui portait sur le renforcement des compétences en matière de défense des droits en mettant l’accent sur la rédaction d’articles d’opinion, a été facilitée par Shari Graydon du groupe Femmes expertes.

Les participantes comptaient des représentantes de douze groupes en quête d’égalité pour les femmes, dont :

Atelier sur la réforme féministe du droit à Toronto

le 10 juin 2019

Quatorze femmes se sont réunies à Toronto pour un atelier préliminaire sur la réforme féministe du droit. La séance du matin de l’atelier, qui présentait une introduction à la réforme féministe du droit, était animée par le personnel de ce projet de l’ANFD, Suki Beavers et Rachel Kohut, et par Pam Cross, membre du conseil consultatif du projet et partenaire de l’ANFD. La séance de l’après-midi, qui a porté sur le renforcement des compétences en matière de défense des droits par la rédaction d’articles d’opinion, a été facilitée par Laura Shine du groupe Femmes expertes.

Les participantes comptaient des représentantes de neuf organisations en quête d’égalité pour les femmes, dont :

Atelier sur la réforme féministe du droit à Montréal

le 13 septembre 2019

Un atelier d’introduction à la réforme féministe du droit à l’échelon fédéral s’est tenu à Montréal à l’Université McGill. Cet atelier a été animé en français et a mis l’accent sur la violence à l’égard des femmes dans le contexte du droit de la famille, en particulier le divorce.

La séance du matin de l’atelier, une introduction à la réforme féministe du droit, a été animée par : Rachel Kohut, nouvelle directrice de projet de l’ANFD ; Anne Levesque et Martha Jackman, coprésidentes de l’ANFD ; et Souhila Baba, qui avait participé aux ateliers d’introduction à la réforme féministe du droit, organisés par l’ANFD à Halifax en février 2019. La séance de l’après-midi, qui portait sur le renforcement des compétences en matière de plaidoyer par la rédaction d’articles d’opinion, a été animée par Maïka Sondarjee et Laura Shine, du groupe Femmes expertes.

Lors de cet atelier, Mathilde Trou et Louise Riendeau (Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence), Marie-Hélène Senay (Fédération des maisons d’hébergement pour femmes) et Karine-Myrgianie Jean-François (Réseau d’action des femmes handicapées du Canada) — qui ont participé à la coalition sur le projet de loi C-78 menée par l’ANFD et Luke’s Place — ont partagé leurs expériences respectives en matière de réforme féministe du droit à l’échelon fédéral.

Les quatorze participantes comptaient notamment des étudiantes féministes en droit et des représentantes de dix groupes en quête d’égalité basés au Québec , dont :

Atelier sur la réforme féministe du droit à Ottawa

le 20 septembre 2019

Des représentantes de treize organisations nationales féministes et de défense de l’égalité et leurs allié-e-s ont participé à un atelier d’introduction à la réforme féministe du droit organisé à l’Université d’Ottawa.

La séance du matin de l’atelier, où l’on a présenté une introduction à la réforme féministe du droit, a été animée par : Suki Beavers, directrice générale de l’ANFD ; Rachel Kohut, directrice du projet ; Pam Cross, partenaire du projet et membre du conseil consultatif de l’ANFD ; et Souhila Baba (qui avait participé à l’atelier sur la réforme féministe du droit organisé précédemment à Halifax). La séance de l’après-midi, qui portait sur le renforcement des compétences en matière de défense des droits par la rédaction de textes d’opinion, a été facilitée par Shari Graydon, fondatrice du groupe Femmes expertes.

Les vingt participantes comprenaient des étudiantes féministes en droit et une vaste gamme de représentantes senior et junior issues des organisations suivantes :