Mémoire de l’ANFD sur la défense de provocation: arrêtons d’excuser la violence contre les femmes

Historiquement, le système de droit pénal a autorisé la violence des hommes à l’égard des femmes et fermé les yeux sur elle. Ainsi, le système a permis à un homme d’utiliser la force « raisonnable » pour s’assurer du respect et de l’obéissance de son épouse; il a aussi mis les hommes à l’abri de poursuites pour viol de leur épouse; il n’a pas sanctionné le viol de « mauvaises filles »; il a négligé de nombreuses formes de violence faite aux enfants. Par ailleurs, notre droit n’a reconnu l’existence du harcèlement sexuel qu’au milieu des années 1980, et l’exercice du pouvoir professionnel ou religieux dans le but d’exploiter sexuellement des subordonnés n’a été reconnu et condamné que récemment par notre système de justice.

Lire ce document comme un document Word ou un fichier PDF.