L’ANFD célèbre 50 ans de promotion de l’égalité réelle pour les femmes

17 janvier 2024
janvier 17, 2024

50 ans de leadership et d’expertise juridique  

L’Association nationale Femmes et Droit (ANFD) donne le coup d’envoi de son 50e anniversaire en 2024 en célébrant cinq décennies de réformes législatives historiques, de leadership et de mobilisation pour éliminer les obstacles à la justice et à l’égalité pour les femmes au Canada. 

« L’ANFD est extrêmement fière du rôle qu’elle a joué dans l’atteinte de jalons clés en faveur de l’égalité réelle des femmes dans l’ensemble du Canada, ainsi que dans l’avancement de la réforme féministe intersectionnelle du droit dans ce pays », a déclaré Tiffany Butler, directrice exécutive de l’ANFD. 

« Nous célébrons 50 ans de progrès au nom de toutes les femmes du Canada, qu’il s’agisse de notre action en faveur de l’inclusion des articles 15 et 28 dans la Charte canadienne des droits et libertés ou de notre rôle dans l’étude de la récente législation sur le contrôle des armes à feu, qui permettra de sauver la vie de nombreuses femmes », a-t-elle souligné. 

Faire évoluer le débat sur la législation sur les armes à feu, promouvoir les droits des survivantes d’agressions sexuelles dans le cadre du régime canadien concernant les interdictions de publication ou encore mettre en lumière les questions relatives à la violence fondée sur le genre et à la sécurité des femmes sont quelques exemples de la manière dont le travail actuel de l’ANFD continue à construire un système judiciaire plus fort, plus inclusif et plus équitable. 

« Grâce aux amendements recommandés par l’ANFD, le projet de loi C-21 contient des mesures solides pour améliorer la protection des victimes de violence conjugale contre la violence armée », a déclaré Heidi Rathjen, coordinatrice de PolySeSouvient, principal groupe en faveur du contrôle des armes à feu. « Ces mesures permettront de sauver de nombreuses vies. » 

Le 29 février, la soirée d’anniversaire de l’ANFD se déroulera sur la Colline du Parlement et réunira des député·es et des sénateur·ices, ainsi que des partenaires des secteurs du féminisme et de la justice sociale, pour célébrer officiellement cet important anniversaire de l’ANFD. L’événement vise à célébrer les contributions inestimables au travail de l’ANFD d’innombrables universitaires, avocat·es, étudiant·es en droit et militant·es ont joué un rôle déterminant dans les nombreuses réalisations de l’ANFD depuis sa création en 1974. 

L’ANFD reste déterminée à défendre vigoureusement les droits de toutes les femmes, en particulier ceux des femmes autochtones, des femmes noires et racisées, des femmes handicapées, des membres des communautés 2SLGBTQIA+ et des femmes nouvellement arrivées au Canada. 

Le 1er mars, l’ANFD contribuera au renforcement des capacités de réforme féministe du droit au Canada en organisant un atelier pratique d’une journée destiné aux étudiant·es en droit, aux activistes et aux organisations alliées. 

Parallèlement, le département des Archives et collections spéciales de l’Université d’Ottawa dévoilera une exposition conjointe illustrant l’histoire de l’ANFD au cours de cinq décennies de promotion de l’égalité des genres. L’exposition du 50e anniversaire sera présentée sur le campus de l’Université d’Ottawa pendant plusieurs mois, tandis qu’une version numérique sera présentée sur le site web de l’ANFD. 

« Alors que nous réfléchissons au chemin parcouru au cours des 50 dernières années, nous reconnaissons également qu’il y a encore du travail à faire pour les femmes au Canada, en particulier dans nos domaines prioritaires que sont la violence faite aux femmes, la justice reproductive et les droits des femmes face à la crise climatique », a déclaré Tiffany Butler. 

« Je suis convaincue que l’ANFD a ce qu’il faut pour continuer à avoir une incidence par le biais de la réforme féministe du droit au cours des 50 prochaines années – pour le bénéfice de toutes les femmes de ce pays », a-t-elle ajouté. 

Image
Qui nous sommes
L’Association nationale Femmes et Droit est une organisation féministe sans but lucratif qui promeut les droits des femmes à l’égalité par le biais de l’éducation juridique, de la recherche, et du plaidoyer en faveur de la réforme du droit.
Partager cet article