The Context for a National Roundtable on Women and Politics in 2003 / Le contexte de notre Table ron

The Context for a National Roundtable on Women and Politics in 2003
Le contexte de notre Table ronde sur les femmes et la politique 2003
The goal of the National Roundtable on Women and Politics 2003 is to consult with diverse women on the possible means of strengthening women’s roles as empowered voters, agents of change, and political decision-makers. We are particularly interested in exploring the contributing factors that have led many young feminist activists […]
La Table ronde sur les femmes et la politique 2003 a pour objectif de consulter un groupe diversifié de femmes sur des façons possibles de renforcer les femmes dans leurs rôles d’électrices responsables, d’agentes de changement et de décideuses politiques. Nous sommes particulièrement intéress

The goal of the National Roundtable on Women and Politics 2003 is to consult with diverse women on the possible means of strengthening women’s roles as empowered voters, agents of change, and political decision-makers. We are particularly interested in exploring the contributing factors that have led many young feminist activists to turn away from formal political processes, rather than pursue politics as a solution to women’s inequality.

We know that vast numbers of women are opting to channel their energy into the NGO community, women’s organizations, and other informal and often non-hierarchical methods of political mobilizing. Many of the most disillusioned are of diverse backgrounds experiencing exclusion based on multiple oppressions such as age (affecting both young and elderly women), gender, ethnicity, visible minority status, linguistic community, and socio-economic status. Systemic discrimination thrives in our democratic institutions through the rules of the game, and the informal and highly decentralized gatekeeping processes of political parties. The net result is that Canadian diversity is not represented in the actors who constitute our national legislature, and marginalized groups have little to no influence in shaping the policy preferences that are pursued by the Canadian government in the name of the population. Through this Roundtable, we aim to identify ways in which the rules, processes, political parties, and institutions themselves might be improved such that women leaders of all ages, and other marginalized groups may begin to see these institutions as a meaningful and effective outlet in which to invest their time, energy, and wonderfully diverse talents.

Read this Paper as a Word Document or PDF.

La Table ronde sur les femmes et la politique 2003 a pour objectif de consulter un groupe diversifié de femmes sur des façons possibles de renforcer les femmes dans leurs rôles d’électrices responsables, d’agentes de changement et de décideuses politiques. Nous sommes particulièrement intéressées par l’exploration des facteurs qui ont amené plusieurs jeunes féministes à s’écarter des processus politiques traditionnels plutôt que de chercher dans la politique des solutions à l’inégalité des femmes.

Nous savons qu’une multitude de femmes choisissent d’investir leur énergie dans des ONG, des groupes de femmes et d’autres méthodes informelles et souvent non hiérarchiques de mobilisation politique. Plusieurs des femmes les plus désillusionnées de la sphère politique proviennent de milieux diversifiés où les oppressions sont multiples, fondées sur des motifs comme l’âge (affectant aussi bien les jeunes que les vieilles femmes), le genre, l’ethnicité, l’appartenance à une minorité visible, la communauté linguistique et la condition socioéconomique. Les règles du jeu de nos institutions démocratiques y entretiennent une discrimination systémique, tout comme les processus informels et très décentralisés de l’accès aux partis politiques. Par conséquent, la diversité canadienne ne se reflète pas dans les parlementaires qui nous représentent, et les groupes marginalisés n’ont peu ou pas d’influence dans l’élaboration des priorités politiques que défend le gouvernement canadien au nom de la population. La présente Table ronde se propose d’explorer des façons dont on pourrait améliorer les règles, les processus, les partis politiques et les institutions elles-mêmes afin que des femmes dynamiques de tout âge et d’autres groupes marginalisés puissent en venir à percevoir ces institutions comme un lieu significatif et efficace où investir leur temps, leur énergie et leurs compétences aussi diverses qu’exceptionnelles.

Lire ce document comme un document Word ou un fichier PDF.

Jackie F. Steele
[10] [research-and-working-papers-rapports-de-recherche] Research and Working Papers / Rapports de recherche
the-context-for-a-national-roundtable-on-women-and-politics-in-2003
113
les-biens-matrimoniaux-dans-les-reserves-autochtones